- Belung Magazine
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation OK, I agree No, give me more info

View other editions

La toux lors de FPI : un symptôme difficile

La toux : pour la plupart d’entre nous, il s’agit de la façon la plus commode de s’éclaircir la gorge ou tout au plus d’un symptôme déplaisant du rhume. Pour les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire, elle peut cependant signifier bien davantage. Chez les patients souffrant de FPI, la toux peut ainsi nuire énormément à la qualité de vie et être le signe d’une atteinte plus grave. Malgré cet impact, peu d’études se sont penchées sur la cause de la toux en cas de FPI et les traitements efficaces font défaut.

cough-ipf-belungmagazine

Si certains patients toussent environ deux fois par heure, chez d’autres, les accès de toux peuvent atteindre la fréquence incroyable de 39 par heure ! 

Les patients atteints de FPI souffrent souvent durant de longues années avant d’obtenir un diagnostic définitif, parce que la toux est un symptôme courant de nombreux troubles pulmonaires. Chez bon nombre de patients victimes de FPI, le premier symptôme est une toux ne répondant pas aux antitussifs. Ils se plaignent d’une toux sèche qui s’aggrave lorsqu’ils parlent ou font du sport. Si certains patients toussent environ deux fois par heure, chez d’autres, les accès de toux peuvent atteindre la fréquence incroyable de 39 par heure ! On imagine aisément l’impact négatif considérable que cela peut exercer sur la qualité de vie. Les patients sont souvent contraints d’adapter leur mode de vie afin d’éviter les situations sociales où leur toux pourrait devenir embarrassante.

En plus de dégrader fortement la qualité de vie, la toux s’avère être un facteur prédictif de la gravité et de la progression de la FPI. La présence d’une toux lors de FPI tend donc à indiquer une maladie plus avancée. Le mécanisme exact de la toux associée à la FPI n’est hélas pas connu. Il s’agit d’un réflexe complexe et les altérations du tissu pulmonaire spécifiques à la maladie pourraient finir par augmenter la sensibilité aux facteurs déclenchant la toux. Ceci signifie que les patients souffrant de FPI toussent plus rapidement en cas de stimulation de leurs poumons par un agent irritant que les personnes en bonne santé. Le traitement de la toux lors de FPI doit par ailleurs encore progresser. La majorité des patients ont essayé les antitussifs standard, dont l’efficacité est cependant limitée.

FPI toussent plus rapidement en cas de stimulation de leurs poumons par un agent irritant que les personnes en bonne santé

On peut donc conclure que la toux exerce un énorme impact sur la vie des patients atteints de FPI. De nombreuses recherches supplémentaires sont nécessaires pour en clarifier les mécanismes et, peut-être plus important encore, pour identifier des traitements efficaces.

Source :
Vigeland CL, Hughes AH, Horton MR. Etiology and treatment of cough in idiopathic pulmonary fibrosis. Respir Med. 2017, vol. 123, p. 98-104.

 

disclaimer
BE/OFE-171214f 04/2018