- Belung Magazine
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation OK, I agree No, give me more info

View other editions

Utiliser un critère axé sur le patient dans l’étude de la FPI 

La perception différente du médecin et du patient est une particularité qui a fait couler beaucoup d’encre dans le secteur des soins de santé. Si les médecins (ou une partie d’entre eux) ont tendance à se focaliser sur les chiffres et les résultats d’examen, la plupart des patients accordent plus d’importance à leur expérience personnelle de la maladie. C’est également le cas pour la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), et les chercheurs plaident aujourd’hui pour que l’étude de cette affection soit plus axée sur le patient.

tangible-outcomes-belungmagazine

La CVF, ou « capacité vitale forcée », est l’un des résultats d’examen les plus prisés par les pneumologues traitant la FPI. Si elle constitue sans aucun doute un aspect fondamental du fonctionnement des poumons, elle est virtuellement absente du vocabulaire des patients parlant de leur maladie. Pourtant, dans les essais cliniques, l’efficacité des nouveaux traitements de la FPI est généralement évaluée d’après la vitesse de déclin de la CVF. Les chercheurs affirment que cela doit changer.

Leur conviction se base sur les enseignements tirés d’une étude sur la FPI réalisée aux États-Unis, qui considérait le nombre de patients hospitalisés pour cause de problèmes respiratoires plutôt que la vitesse de déclin de la CVF. Elle a montré que les patients recevant un traitement donné de la FPI présentaient un risque inférieur d’hospitalisation due à des problèmes respiratoires.

C’était la première fois qu’une réduction des hospitalisations d’origine respiratoire était utilisée comme critère d’évaluation dans une étude sur la FPI

C’était la première fois qu’une réduction des hospitalisations d’origine respiratoire était utilisée comme critère d’évaluation dans une étude sur la FPI. Pour les chercheurs, l’inclusion de ce critère d’évaluation axé sur le patient aux futurs essais cliniques aurait plusieurs bénéfices. Sa facilité d’utilisation par les médecins interrogeant les patients sur les éventuels avantages et inconvénients d’un traitement particulier constitue un atout indéniable. La diminution du nombre d’hospitalisations est un facteur très concret pour les patients qui pourrait simplifier la prise de décision. D’après les chercheurs, elle pourrait également jouer un rôle dans l’élaboration de directives de traitement et le remboursement des soins médicaux. Un traitement diminuant le nombre d’hospitalisations répond en outre directement à l’une des principales priorités du traitement de la FPI : aider les patients à vivre en meilleure santé. 

La diminution du nombre d’hospitalisations est un facteur très concret pour les patients qui pourrait simplifier la prise de décision
Source :
Podolanczuk AJ, et al. Am J Respir Crit Care Med. 2017. doi : 10.1164/rccm.201705-0975ED.
Ley B, et al. Am J Respir Crit Care Med. 2017. doi : 10.1164/rccm.201701-0091OC.

 

disclaimer
BE/OFE-171214f 04/2018